Africaction

Africation – Sciences Po

5 membres de l’association étudiante Africaction, ainsi que les bénévoles de notre association partenaire togolaise JEMAV, vont se rendre pendant tout le mois de juin 2020 dans le village togolais Bétékpo, composé de 2789 habitants. Notre but est de réaliser un projet qui se décline en trois parties majeures, répondant aux besoins éducatifs, sanitaires et environnementaux du village. Le premier axe consiste en la construction d’un forage d’eau potable. Le second axe consiste en la construction de la première salle de classe du village. Pour finir, le troisième axe consiste en la réalisation d’un potager et d’un reboisement. Le village n’a pas de salle de classe pour les enfants du village, qui doivent donc parcourir plusieurs kilomètres pour avoir accès à l’éducation. Aussi, l’accès à de l’eau potable reste compliqué, car les puits existants appartiennent à des particuliers qui font payer les autres habitants qui cherchent de l’eau. Les revenus issus du potager serviront à l’autosuffisance de la salle de classe. Notre projet vise à répondre aux objectifs 4, 6 et 15 du Développement Durable des Nations Unies.

 

Les porteurs du projet

« Une école et de l’eau pour Bétékpo » est le quatrième projet de solidarité internationale du partenariat entre les associations Africaction et JEMAV. Africaction est une association étudiante basée sur le campus nancéien de Sciences Po Paris, qui a pour but de promouvoir la diversité culturelle de l’Afrique et de sensibiliser aux enjeux contemporains et politiques du continent. JEMAV est une association basée au Togo, oeuvrant dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’accès à l’eau au Togo, au Bénin et au Sénégal par des camps chantier, des stages et des missions de sensibilisation.

Votez pour eux ici 

Avenir Vietnam

Avenir Vietnam – HEC

Une équipe d’une dizaine de volontaires d’HEC Paris partira un mois à Mu Cang Chai afin de mener différentes activités de développement de la vallée.

Cette année nous allons nous concentrer sur 2 projets précis :

  • Rénovation de l’aire de jeu d’une crèche du village et mise en place d’une bibliothèque pour enfants (achat d’étagères, de livres, récupération de jouets, peinture des murs…)
  • Lutte contre la bétonisation par la plantation d’arbres dans le village ainsi que par des activités de sensibilisation au développement durable (que la population locale ne prend pas encore assez en compte malheureusement).

 

Les porteurs du projet

Avenir Vietnam est une association de loi 1901, créée en 2001 par un groupe d’étudiants d’HEC. Il s’agit principalement d’une association à but social, entrepreneurial et humanitaire au Vietnam.

Avenir Vietnam se fonde essentiellement sur l’indépendance des étudiants. Les projets de l’association sont transmis d’année en année et élargis au gré des initiatives de chaque génération.

Nous avons 2 missions, l’une à Hué et l’autre à My Tho, principalement d’aides aux enfants d’orphelinats, de cours de français, de microcrédit et d’aides à différentes associations locales. Depuis l’année dernière, nous sommes en coopération avec des étudiants de médecine de Paris-Descartes qui nous aident dans nos activités sanitaires à Hué.

Votez pour eux ici 

Dévelop’Ponts

Dévelop’Ponts – Ecoles des Ponts ParisTech

Shree Nepal Rastriya Secondary School est une école de Pheta au Népal qui a été sévèrement endommagée par des catastrophes naturelles en 2019. Cette école permettait aux enfants de centaines de familles issues de 5 villages voisins d’être scolarisés en employant 13 professeurs. Le projet a pour but de recréer un environnement de travail sûr et adapté aux besoins des enfants. Pour ce faire, il s’agira de de rénover les bâtiments endommagés et dans un deuxième temps d’en construire un autre afin d’adapter la capacité de l’établissement au nombre important d’élèves. Des membres de la communauté locale (incluant des parents d’élèves) ainsi que notre équipe participeront à la reconstruction. Un comité local de suivi sera également nommé afin d’assurer la pérennité du projet.

Les porteurs du projet

Ce projet nous a été proposé par M. Mohan Dangal, directeur de l’association Child Nepal, et consultant pour Protection Nepal. M. Dengal est notre principal contact au Népal, et assure notre mise en relation avec Protection Nepal. Le projet est porté par 23 élèves de première année à l’École Nationale des Ponts et Chaussées sous l’égide du pôle Humanitaire de Dévelop’Ponts. Ces élèves lèvent des fonds (via des évènements, le réseau des Ponts et les concours de projet) et utilisent ce même réseau des Ponts pour assurer la faisabilité technique du projet. Enfin, une équipe constituée par certains de ces élèves se rendra sur place pour aider à la construction ainsi que pour s’assurer du bon déroulement du projet. Sur place, le gouvernement collaborera avec Protection Nepal et la communauté locale. Cette collaboration sera encadrée par un comité local, composé de membres de la communauté locale et du corps enseignant de l’école.

Votez pour eux ici 

EDI Argentine

EDI Argentine – ESSEC

EDI (ESSEC Développement international) a pour mission d’accompagner les entrepreneurs de la région de Misiones en Argentine grâce à l’octroi de micro-crédits. Cette année nous souhaitons participer à l’émancipation des femmes de la région notamment celles victimes de violences conjugales, au niveau psychologique et pratique, grâce à une formation de couture et une aide psychologique.

 

Les porteurs du projet

ESSEC Développement International, EDI, est une association humanitaire reconnue d’intérêt général. Créée en 1996, EDI aide les populations rurales de la région de Misiones grâce à l’octroi de microcrédits. EDI participe au développement économique de la région à travers la microfinance mais aussi à travers des cours de gestion, la réalisation de bourses et le financement de matériel scolaire.

Votez pour eux ici 

EPVN

EPVN – Ecoles des Mines ParisTech

Le but de ce projet est d’aider au développement du village de Khuoi Luong dans la province d’Ha Giang qui est situé dans les montagnes au Nord du Vietnam. Ceci aura lieu via trois principales actions. Tout d’abord, l’installation de turbines à eau pour alimenter les maisons isolées en électricité. Ensuite, le don de lampes solaires pour permettre des déplacement en toute sécurité notamment pour les enfants rentrant à la nuit tombée. Et finalement des cours sur l’électricité et ses dangers aux habitants ainsi que des cours d’initiation à l’anglais aux enfants. Ce projet s’inscrit dans la continuité d’une mission qui dure depuis six ans.

Les porteurs du projet

Mathilde, Talissa, Julie et Nathan sont quatre élèves de l’École des Mines de Paris. Ils iront en juin au Vietnam réaliser une mission solidaire en immersion totale aux côtés des habitants. Cette opportunité leur est donnée par Enfance Partenariat Vietnam, association engagée depuis plus de dix ans dans l’amélioration des conditions de vie des populations pauvres du Vietnam.

Votez pour eux ici 

Go to Togo

Go to Togo – Université Paris Dauphine

Le projet « Un Eclair de Génie » est un projet culturel, social et durable. Au cours de nos chantiers d’été au Togo, nous avons remarqué que le soleil se couche très tôt, vers 17h environ. Ainsi, il est très difficile pour un collégien de réviser ses cours et ses devoirs passée cette heure, ayant peu accès à l’électricité dans leurs foyers. Pourtant, le Togo dispose d’un potentiel solaire conséquent : avec environ 2100 Kwh/m2/an, la région bénéficie de tous les atouts pour accueillir une installation photovoltaïque. Dans le prolongement de notre volonté d’améliorer significativement les conditions d’accès et d’exercice de l’éducation au Togo, installer des panneaux solaires permettant de fournir les collèges en électricité nous apparait comme une nécessité. Pour le moment, nous avons déjà électrifié trois collèges à Datcha, Koudassi et Davedi : notre partenaire la MDJ assure un suivi régulier du bon fonctionnement des panneaux, et les premiers retours sont très positifs ! En effet, éclairer un collège c’est bien plus qu’apporter simplement de l’électricité, c’est une lumière d’espoir qui donne la chance à chaque enfant de réussir.

Les porteurs du projet

Go To Togo (GTT) est une association étudiante de l’Université Paris Dauphine créée en 2001, qui oeuvre pour le développement du Togo en soutenant l’éducation dans les zones rurales. Dans ce but, l’association travaille depuis 17 ans de concert avec un partenaire local, la Mission des Jeunes, en finançant la construction de divers projets, à savoir sept collèges, une bibliothèque, un puits ainsi que des latrines. L’association est également attachée la promotion des cultures africaines auprès des étudiants aussi bien de Dauphine que de PSL par le biais des « Journées Africaines » organisées chaque année au sein de l’Université, de la projection de films africains et/ou relatifs à l’Afrique ou encore de conférences qui ont trait aux enjeux que le continent africain rencontre.

Votez pour eux ici 

Human’East

Human’East – EDHEC

Le projet a pour objectif la mise en place de la musicothérapie dans un centre que nous avons visité l’année dernière. L’internat pour enfants atteints de troubles mentaux de Kharkiv nous a demandé des instruments de musique mais nous n’avions pas l’argent pour leur acheter. Nous souhaitons donc cette année, grâce au prix Exton Consulting, acheter les instruments. Les instruments permettront des améliorations dans la communication, l’attention ainsi que la diminution du stress et de l’agressivité des enfants.

Les porteurs du projet

Les porteurs du projet sont les membres du pôle Relations Partenaires de l’association. Ce pôle est composé comme suit :
– ROUCHEREAU Charlène, responsable du pôle. Deuxième année dans l’association. Etudiante en M1 sur le campus de Lille
– KHATOURI Alexandre, deuxième année dans l’association. Etudiant en M1 sur le campus de Nice
– DUMONT-GIRARD Clarisse, première année dans l’association. Etudiante en M1 à Lille
– VALLEE Claire, première année dans l’association. Etudiante en L3 à Lille
– MICHEL Emma, première année dans l’association. Etudiante en L3 à Lille

Votez pour eux ici 

MADA

MADA – CentraleSupélec

Chaque année, notre association part dans un village d’enfants tenu par l’ONG « Les Enfants du Soleil » qui se situe près d’Antananaviro. Ce village se démarque des autres dans lesquels nous sommes présents par son absence de source d’eau potable. Cette situation représente un problème majeur car les éducateurs sont obligés d’aller chercher de l’eau avec des bidons dans des villages voisins. Cela représente un inconfort certain et peut amener à des problèmes d’hygiène. Notre projet est d’alors d’aider au financement et à la construction d’un puits dans ce village. Dans un premier temps, nous financerons une cartographie des sols par une entreprise malgache puis nous aiderons cette même entreprise à la réalisation du puits.

Les porteurs du projet

L’association Mada, qui est depuis cette année une association de CentraleSupélec, existe à l’école Centrale Paris depuis 2000 et est passée association loi 1901 en Janvier 2014. Chaque année, un nouveau groupe de 16 élèves ingénieurs de 1ère année reprend les rênes de l’association pour réaliser un voyage humanitaire de 6 semaines à Madagascar. Dans le cadre d’un partenariat avec l’ONG (Organisation Non Gouvernementale) Les Enfants du Soleil, nous partons dans 4 villes du pays (Antananarivo, Tamatave, Fianarantsoa et Antsirabe) dans leurs centres d’hébergement pour des enfants recueillis dans la rue. Au cours de l’année nous réalisons de nombreuses actions sur notre campus et dans les alentours pour financer les travaux et les activités réalisés à Madagascar.

Votez pour eux ici 

NOISE

NOISE – EM Lyon

Les missions de microfinance sont organisées par le NOISE depuis plusieurs années et se présentent comme des missions de conseil auprès d’instituts de microfinance dans les quatre coins du monde. Cette année, le NOISE enverra 24 étudiants (dont 9 membres de l’association) dans six différentes destinations : le Guatemala, Madagascar, le Nicaragua, les Philippines, le Sénégal et la Tanzanie. Ces étudiants seront formés avant le départ pour pouvoir mener à bien les missions qui leur seront confiées : assister les analystes financiers dans la sélection des demandeurs de prêts, assurer le suivi de l’argent prêté, accompagnement des micro-entrepreneurs locaux dans l’élaboration de leur business model

Les porteurs du projet

Le NOISE emlyon a pour vocation de promouvoir l’économie sociale et solidaire. Ainsi, convaincus de la pertinence de l’entrepreneuriat social, nous avons voulu créer un projet avec du sens qui allierait humanisme, professionnalisme et microfinance. La MiMi est ainsi née, et pour la troisième année consécutive, nous aurons un impact social grâce à nos missions de conseil opérationnelles.

Votez pour eux ici 

Rue des Enfants

Rue des Enfants -ESCP Europe

En 1999, la Bolivie lançait sa Loi des municipalités, qui, entre autres, invitait les unités éducatrices boliviennes à fournir des petits déjeuners scolaires aux élèves. Cette loi cherchait à promouvoir et soutenir des programmes d’alimentation complémentaire et supplémentaire, et encourage donc les appels à des initiatives privées et associatives, car dans les faits, elle n’est pas appliquée. Notre mission collabore avec la fondation Río Abajo, avec deux objectifs principaux :

  • Lutter contre la malnutrition des enfants boliviens, fléau qui entrave leur développement physique et intellectuel et permettre l’autonomisation des populations pour qu’elles puissent prendre en main leur développement.
  • Permettre aux élèves d’avoir accès à du matériel informatique et du temps pour accompagner leur formation et revaloriser leur diplôme.

Les porteurs du projet

  • Nicolas Ringuet. Fort de ses compétences algorithmiques et informatiques, il saura faire le suivi des projets précédents.
  • Dennys Nicouleau, chargé de la branche alimentaire, CAP Pâtissier en cours d’apprentissage, marqué par un séjour de 4 ans en Colombie
  • Alice Crépin. Elle a toujours voulu agir dans un milieu où les relations sociales étaient cruciales.
  • Marine Descamps. Elle saura mettre en avant les dons de tous les partenaires de Rue de Enfants et effectuer un suivi de la mission sur les réseaux sociaux : Instagram et Facebook.
  • Emma Canard. Elle sait convaincre nos partenaires : les actions que nous menons ont vocation à se pérenniser.
  • Thomas Dervillez. Il saura mettre les locaux aux normes d’hygiène nécessaires à la production des petits pains, en coordination avec Dennys.

Votez pour eux ici 

Schola Africa

Schola Africa – EDHEC

Le projet consiste en la mise en place d’un jardin pédagogique au sein de l’école d’Mbaylar, situé près de Saint-Louis. Schola Africa souhaite apporter les fonds nécessaires pour développer ce projet. Ce jardin de 1406 m2 sera protégé par une clôture et alimenté en eau par un forage solaire. La culture des fruits et des légumes se fera en accord avec le respect de l’environnement, car le projet vise avant tout à sensibiliser les élèves au développement durable. Les légumes pourront être vendus et le jardin, devenu rentable, pourra s’inscrire dans la durée.

Les porteurs du projet

Rencontrés pour la première fois en octobre 2018, le directeur et le responsable de la commission environnementale de l’école nous ont appris qu’un projet de jardin avait été pensé au sein de l’établissement mais n’avait pas vu le jour faute de moyen. L’association Schola Africa s’est alors engagée dans la réalisation du projet. Pour cela, nous sommes en collaboration avec la Direction Régionale du Développement Rural qui nous aiguille sur les questions agricoles, avec le Partenariat et les instances du village, pour la confection du projet et avec des partenaires financiers, comme Etik’do pour sa réalisation.

Votez pour eux ici 

Solidari’Terre

Solidari’Terre – EM Lyon

Les ‘Enfants de Shanti’ est une mission de solidarité de trois semaines dans le sud de New Delhi. Notre objectif est d’apporter une aide concrète pour l’éducation des enfants, orphelins et handicapés du bidonville de Farīdābād. Pour atteindre cet objectif, nous souhaitons construire une école, animer des cours d’anglais et de littérature à la Slum School et organiser des activités pour jouer avec les enfants et développer leur créativité à l’orphelinat dans lequel nous logerons.

Pour nous aider dans ce projet, nous sommes en partenariat avec l’association ‘Les enfants de Shanti’ qui nous aidera à coordonner les activités sur place et nous accueillera dans leur orphelinat. Nous récolterons en amont un budget de 5000 euros qui servira à l’achat d’un terrain et à l’achat des matériaux nécessaires. L’intégralité des frais récoltés en amont iront pour le projet sur place, les autres frais (transports, nourriture) sont à la charge des membres de l’équipe.

Les porteurs du projet

Nous sommes 5 étudiants membres actifs de Solidari’Terre et 7 étudiants bénévoles qui ont souhaité participer à cette mission de solidarité. Nous sommes donc 12 étudiants dont 10 étudiants d’emlyon business school et 2 étudiants de Centrale Lyon.

Notre équipe est née d’un besoin d’apporter une aide concrète dans les régions les plus défavorisées. En Inde, 73% des enfants n’ont pas un accès suffisant aux besoins fondamentaux (eau, nourriture, éducation, soins, protection sociale), 50 millions d’enfants âgés de 6 à 11 ans sont analphabètes. De plus, le taux d’alphabétisation actuel est de 70% pour les jeunes hommes contre 48% chez les jeunes femmes, une inégalité forte qui ne s’améliore pas rapidement pour la génération actuelle. Ces statistiques criantes sont la raison principale de notre engagement : nous souhaitons agir à notre échelle pour améliorer les chances de réussite d’enfants indiens qui ont les capacités mais pas les moyens de s’en sortir. En construisant une école, nous permettrons à 50 enfants d’avoir un lieu pour étudier et s’amuser et c’est ce qui fait notre motivation sans faille.

Votez pour eux ici